La crise du COVID-19 met l’Union européenne au bord du précipice

par Philipp Bagus (25 avril 2020)

Photo par Imelda sur Unsplash

La zone euro est une gigantesque machine à redistribution monétaire. Différents États indépendants peuvent financer leurs dépenses au moyen de déficits qui sont monétisés, directement ou indirectement, par une unique planche à billets. Plus précisément, la Banque centrale européenne (B.C.E.) peut acheter des obligations d’État de la zone euro directement auprès des acteurs du marché, ou les accepter comme garantie à ses prêts, ce qui, en pratique, augmente la masse monétaire. Par cette monétisation, un État peut faire porter une partie du coût de son déficit sur les citoyens d’autres États de la zone euro, à travers une baisse du pouvoir d’achat de l’euro. Cette situation ressemble beaucoup à une tragédie des biens communs. La ressource qui est ici mise en commun est le pouvoir d’achat de l’euro, exploité par différents acteurs. Ces acteurs sont les États de la zone euro. Ils émettent des dettes, ce qui entraîne une augmentation de la masse monétaire. En entretenant un déficit supérieur à celui de ses voisins, un État de la zone euro peut vivre à leurs dépens.

Continuer la lecture de « La crise du COVID-19 met l’Union européenne au bord du précipice »