Non, Hayek n’a pas soutenu le régime Pinochet

par J. Edward Britton (15 mai 2020)

En histoire, les idées fausses restent fausses, même si on les répète souvent. Après tout, les idées légendaires ont le pouvoir de captiver ceux qui sont déjà idéologiquement convaincus, et avec une efficacité que l’histoire véritable ne saurait atteindre. Une de ces idées fausses, que les critiques progressistes du marché libre se sont souvent appropriée, est le lien supposé entre le régime de Pinochet et le célèbre économiste autrichien Friedrich Hayek. Une analyse historique rationnelle des termes mêmes de Hayek permet de réfuter l’affirmation selon laquelle il aurait été un ami de Pinochet, dès lors qu’on fait l’effort de ne pas se contenter de remarques informelles, et qu’on s’attache à une véritable recherche universitaire.

Continuer la lecture de « Non, Hayek n’a pas soutenu le régime Pinochet »

Les communistes européens aimeraient rendre les marchés et le “néolibéralisme” responsables du COVID-19

par Fabrizio Ferrari (8 mai 2020)

Photo par Taras Chernus sur Unsplash

Alors que la pandémie de COVID-19 s’étend au monde entier, beaucoup d’experts gauchistes et de politiciens communistes attribuent son extension à ce qu’ils prétendent être les défauts intrinsèques du néolibéralisme — qu’ils assimilent à la mondialisation, au laissez faire, à l’absence de solidarité et à la hausse des inégalités. Pourtant, toutes leurs affirmations et théories sont soit factuellement fausses, soit sans aucun sens sur le plan logique et praxéologique.

La mondialisation, c’est une coopération sociale améliorée

Tout d’abord, les gauchistes et communistes antimondialistes ne semblent pas comprendre clairement ce qu’est vraiment la mondialisation : un cadre économique et institutionnel dans lequel, simultanément, la production économique (biens de consommation et services) et les facteurs de production (marchandises, travail et capital) peuvent se déplacer et circuler mondialement avec une liberté relative.

Continuer la lecture de « Les communistes européens aimeraient rendre les marchés et le “néolibéralisme” responsables du COVID-19 »