Pourquoi le plan de sauvetage européen semble voué à l’échec

par Daniel Lacalle (16 juin 2020)

Photo par James Lee sur Unsplash

Le plan de relance économique de 750 milliards d’euros, tel qu’annoncé par la Commission européenne, a été salué dans l’euphorie par beaucoup d’analystes macro-économiques et de banques d’investissement. Nous devons cependant rester prudents. Pourquoi ? Beaucoup diront qu’une réponse rapide et décisive à la crise, avec une injection de liquidités visant à éviter un effondrement financier ainsi que de fortes mesures fiscales pour consolider le sauvetage, est une mesure absolument positive. Mais l’histoire et l’expérience nous montrent que le risque de déception n’est pas mince, quant à un impact positif sur l’économie réelle.

Continuer la lecture de « Pourquoi le plan de sauvetage européen semble voué à l’échec »

Trois raisons de craindre que la zone euro se rétablisse mal

par Daniel Lacalle (11 mai 2020)

Photo par Wolfgang Hasselmann sur Unsplash

Tout le monde s’attend à ce que l’économie de la zone euro s’effondre en 2020. Dans des pays comme l’Espagne ou l’Italie, le déclin, de plus de 9%, sera sans doute supérieur à celui d’économies émergentes. Cependant, il est crucial de comprendre comment et quand les économies de la zone euro pourront se rétablir.

Il y a trois raisons de s’inquiéter :

Continuer la lecture de « Trois raisons de craindre que la zone euro se rétablisse mal »

Pour éviter l’effondrement de la zone euro, l’Europe tend à devenir un super-État

par Frank Hollenbeck (2 mai 2020)

Photo par Micah Williams sur Unsplash

Le président français Macron a récemment envoyé un tir de sommation en direction de la gouvernance européenne. Il a déclaré qu’à moins de rendre tous les pays de l’Union européenne mutuellement responsables des dettes de chacun de ses membres, l’U.E. pourrait s’effondrer. En mars, Christine Lagarde a demandé aux ministres des Finances de la zone euro d’envisager l’émission ponctuelle et coordonnée de “coronabonds” pour accompagner la lutte contre la pandémie de coronavirus. Mais cette proposition a suscité l’opposition de l’Allemagne et des autres pays d’Europe du Nord, qui ne souhaitent pas être responsables des dettes des États les plus dépensiers de l’U.E.

Avant la crise, l’Italie avait un ratio dette/P.B.I. de 135%. Bien qu’elle ait eu plus d’une décennie pour réduire sa dette après la crise de 2008, l’Italie n’a cessé de repousser la résolution de ce problème. Sans troubles graves ni révolte des électeurs, les politiciens ne prendront jamais la dette au sérieux et leurs pays échoueront immanquablement à la réduire.

Continuer la lecture de « Pour éviter l’effondrement de la zone euro, l’Europe tend à devenir un super-État »

Les banques centrales et la crise qui vient : de la déflation à la stagflation

par Daniel Lacalle (22 avril 2020)

Photo par Robert Metz sur Unsplash

Dans le monde entier, les gouvernements et les banques centrales répondent à la crise pandémique par trois types de mesures :

  • des injections massives de liquidités et des baisses de taux d’intérêt, visant à soutenir les marchés et le crédit ;
  • des mesures fiscales sans précédent, destinées à fournir des prêts ou des aides à l’économie réelle ;
  • des mesures de dépense publique massive, en particulier sous forme de dépenses courantes et de soutien.

Ces mesures peuvent cependant entraîner des problèmes plus profonds que ceux qu’elles sont censées résoudre.

Continuer la lecture de « Les banques centrales et la crise qui vient : de la déflation à la stagflation »